Luc Abalo : "Je suis content du projet"

Interview
Luc Abalo rêve des Jeux
Partagez

L'univers graphique de l'opération « Je rêve des Jeux », initiée par le CNOSF dans le cadre de la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d'été 2024, a été imaginé et réalisé par Luc Abalo, double champion olympique de handball. Il nous décrit et explique cet univers...

Comment t’es-tu retrouvé à faire le ruban « Je rêve des Jeux » ?
J’ai été contacté par le CNOSF, à partir de là tout s’est fait simplement. Denis Masseglia me connait en tant que sportif et m’a contacté, il m’a exposé le projet et m’a convaincu. Avoir des inspirations liées aux Jeux Olympiques, c’est assez facile, il y a tellement de choses à faire.

Ce qui était un peu plus compliqué c’est de se dire que cette inspiration devait servir à réaliser un bracelet, car ça je ne l’avais jamais fait. Mais je m’y suis mis et finalement l’inspiration m’est venue assez facilement.

j’étais content du projet, et l’idée des pétales est apparue assez naturellement

©DPPI

Comment est venue ton inspiration ?
Quelle que soit l’œuvre que je dois réaliser, mon inspiration va dépendre du moment, de mon humeur... Je ne sais pas toujours expliquer avec des mots la façon dont me viennent mes idées. Ce jour-là il faisait beau, j’étais de bonne humeur, j’étais content du projet et du coup l’idée des pétales est apparue assez naturellement en fait.


Cette idée n’a pas de signification très concrète, les pétales pouvant représenter tellement de choses. En fait je voulais quelque chose d’assez libéré et non pas des formes géométriques strictes comme les bandes d’un drapeau. Les pétales, ils se mélangent, quand on regarde le bracelet on a une impression de mouvement des couleurs. Pour moi c’était l’idée la plus censée parmi toutes celles que j’ai eues. Je suis content qu’elle ait été choisie car je pense que c’était la meilleure.

Parfois ce sont les choses les plus simples qui plaisent le plus

Tu as demandé l’avis d'autres personnes concernant cette création ?
Je ne l’ai montrée à personne avant qu’elle ne sorte car si je me mets dans la peau d’un artiste, je pense que l’on doit créer des choses qui avant tout nous plaisent à nous-mêmes. Bien sûr on a envie que ça plaise également au plus de gens possible et en l’occurrence aux personnes du CNOSF m’ayant proposé ce projet.

Une fois ma proposition faite au CNOSF, ça s’est très bien passé, j’ai rapidement eu des retours positifs. Parfois ce sont les choses les plus simples qui plaisent le plus, un peu comme un tube en musique, même si là je ne sais pas si ça va plaire au grand public.

©DPPI

Ça représente quoi pour toi une candidature française à l’organisation des Jeux ?
Concernant cette candidature française, je n’ai réalisé que tardivement tout le travail qu’une telle aventure demandait en amont. Elle représente avant tout l’espoir d’accueillir les Jeux Olympiques, un des seuls événements qui touchent toute la planète, l’engouement y est vraiment particulier.


C’est encore au-dessus d’une Coupe du monde de football ou d’un Super Bowl aux États-Unis. Alors les accueillir et les vivre serait inoubliable ! Tous ceux qui auront cette chance en parleront à leurs enfants et petits-enfants plus tard.

Luc ABALO | Handball | Le Mag' des Bleus | Actualités | #JeReveDesJeux

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF