Floria Guei : "Je suis en confiance"

Interview
©KMSP
Partagez

C'est une équipe de France forte d'un bel état d'esprit collectif qui va participer, du 2 au 3 mai, à Nassau (Bahamas), au Mondial des relais d'athlétisme. Floria Guei, dont la dernière ligne droite des championnats d'Europe d'athlétisme en salle, qui avait offert l'or aux Bleues sur 4x400m en mars dernier, est passée à la postérité, nous a accordé quelques mots avant le début de la compétition...

©KMSP

Comment s’est passée ta préparation pour ces Mondiaux ?
J’ai fait un stage à l’Ile Maurice en mars puis un autre d’une semaine à Monaco pour préparer ces championnats en partiuclier, même si cela faisait partie de toutes façons ma préparation normale. Ça s’est très bien passé. C’était très intense car on s’entrainait deux fois par jour, mais tout va bien. Les résultats sont plutôt satisfaisants et je suis en confiance.

Nous sommes beaucoup plus fortes ensemble

Quels sont tes objectifs sur la compétition ?
Concourir en relais dans un championnat comme ça c’est sympa. Il ne faut pas se mettre de pression et ça permet de savoir où on en est côté forme. Je suis plutôt confiante pour les résultats du groupe, on verra où cela mène.

©KMSP

Que représente le relai pour toi ?
Tout d'abord, cela nous réunir et de pouvoir courir avec toutes les filles que l’on ne voit pas forcement pendant l’année. C’est un excellent exercice. Tu ne cours pas pour toi mais pour toute l’équipe, donc j’aime beaucoup. C’est motivant et généralement on a des résultats plutôt positifs. Nous sommes beaucoup plus fortes ensemble.


Me faire confiance et acquérir de l’expérience

Comment sens-tu le groupe?

©KMSP

Le groupe en général, je trouve qu'il est porté par une bonne dynamique. On communique vraiment tous ensemble. Il n’y a pas de dispersion et c’est vraiment sympa car ça n’a pas toujours été comme ça en équipe de France. J’aime bien cette ambiance-là. C’est pareil pour le relais 4x400 féminin, ça fait comme un groupe de copines et c’est super. Il y a Agnes Raharolahy, qui est de Nantes donc que je connais depuis un moment, Elea Mariama Diarra qui est de Lyon et que je connais très bien puisque je m’entraine à Lyon maintenant, Marie Gayot que je connais depuis un moment en sélection et enfin Lenora Guion Firmin qui s’entraine aux États-Unis mais que je connais depuis quelques années grâce aux sélections. Et il y a une petite nouvelle, Deborah [Deborah Sananes NDRL] qui a été remplaçante à Prague et qui s’est très bien intégrée.

©KMSP

Quels sont tes objectifs sur le long terme ?
Après les Mondiaux de relais, mon objectif est de battre mon record personnel et de passer la barre des 51 secondes, parce que ça fait un moment que j’y songe et je me sens prête à la franchir. Sans me mettre de pression, ça serait une belle étape d’être en dessous des 51. Ensuite il y a les championnats du monde cet été à Pékin et j'aimerais passer le plus de tours possible et surtout réussir à me lâcher. Me faire confiance et acquérir de l’expérience !

Athlétisme | Le Mag' des Bleus | L'actu des Bleus...

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC