Florès quasi maintenu

Jérémy Florès - ©FF surf
Partagez

En accédant en finale (comme l’an dernier) et en prenant la 3ème place (comme l’an dernier) du Reef Hawaiian Pro de Haleïwa, remporté par Dusty Paine (USA) à Hawaii (USA), Jérémy Florès se hisse à la 8ème place du classement général du circuit (WQS). Il dépasse la barre des 11 000 points, au-delà du cut virtuel synonyme de qualification (ou de maintien) pour le world tour 2015. Joan Duru, lui, sort des 10 qualifiés.

Douze mois après, le Français remonte sur le même podium, couronne de fleurs sur la tête et ukulele en mains. Mais un an après sa dernière finale sur un WQS, Florès a ponctué la compétition d’un très large sourire, de soulagement plus que de joie.

« Faire une finale à Hawaii, c’est quelque chose de spécial car ici, les compétitions sont plus dures qu’ailleurs » explique-t-il. Reconnaissant qu’il a « surf sous pression » par obligation de ramasser un maximum de points, Florès a assumé du round 3, où il est entré en lice jeudi, jusqu’à la finale de samedi dans le Pacifique nord.

Kerr, Toledo et Patacchia s’inclinent

Sur cette droite massive le premier jour (15 pieds installés) et encore puissante pour les finales (4 pieds), le n°1 français a surf avec la tête en choisissant bien ses vagues, en frappant fort, en chutant peu. Il est certes passé de peu à chaque tour mais il s’est faufilé logiquement jusqu’en finale, en sortant notamment Josh Kerr (Australie), Filipe Toledo (Brésil) ou encore Fred Patacchia (USA).

A la traine sur le circuit cette saison (33ème sans n’avoir jamais dépassé le 3ème tour), suspendu 40 jours et privé de Teahupoo et de l’US Open, Florès a encaissé les coups et travaillé pour prouver qu’il avait sa place parmi les meilleurs mondiaux. Et alors que beaucoup le condamnait après le Quik Pro France en n’imaginant même pas le voir se battre sur le WQS l’an prochain, c’est par ce circuit de qualification qu’il a rouvertes les portes du tour mondial.

« J’attends que ce soit officiel »

Passé de la 19ème à la 8ème place de la ranking, avec 12 805 points en poche, il est (officieusement) qualifié et maintenu pour le world tour 2015. Mais la surfeur tricolore avance avec prudence qu’il n’en parlera « que lorsque ce sera officiel ». Il faudrait dorénavant pour sortir de sa position de qualifiable que 7 surfeurs moins bien classés que lui entrent en quarts et en demi-finales à Sunset sans que lui ne dépasse le 3ème tour pour lequel il est directement qualifié. Une probabilité pondérée par les résultats à Pipeline (CT) de Jadson André (Brésil) et Julian Wilson (Australie).

Joan Duru sort des « qualifiables »

Impressionnant lors de ses 3 premiers tours, Joan Duru a, lui, fait une opération moyenne. Même s’il y a marqué 1 300 pts et dépassé le Brésilien Tomas Hermes qu’il bat dans son 8eème de finale (3ème place contre 4ème pour le Sud-Américain), il voit notamment Matt Wilkinson le doubler au ranking. 17ème à Haleïwa, le Landais recule de 2 places au classement (15ème désormais) et sort des « qualifiables ». Avec deux clients devant lui, Duru est aussi chassé par une horde de concurrents susceptibles de le dépasser dans la dernière ligne droite. Pour ne pas subir le même sort qu’un Marc Lacomare l’an dernier, Duru devra se surpasser à Sunset beach.

Charly Martin ne l’est plus

Longtemps Top 5 puis Top 10 du WQS, Charly Martin a encore déçu cette semaine. Le Guadeloupéen s’est fait sortir dès le round 2 en ne prenant aucune vague dans son heat. Il décroche totalement au classement en étant désormais 18ème. Il lui faudra un exploit à Sunset beach, au minimum une demi-finale, pour monter dans le train du world tour.

La remarque vaut aussi pour Maxime Huscenot, solide cet été avant de s’éteindre après les Açores. 30ème au classement, le Réunionnais n’est pas sorti mais a, lui, besoin d’un résultat à la Florès (podium) pour griller la politesse à ses devanciers.

Aux portes du world tour l’an passé à pareille époque, Marc Lacomare est aujourd’hui 58ème et n’a quasiment plus aucune chance. Même chose pour Vincent Duvignac qui le suit au ranking (59ème). Sans entrer dans des calculs savants, disons que seule une des deux premières places à Sunset beach peuvent leur permettre de réaliser un miracle.

Vainqueur l'an dernier, le Tahitien Michel Bourez s'incline en quarts de finale cette fois-ci.

Les surfeurs français, comme tous les autres, ont désormais 8 jours avant d'attaquer le dernier QS (Qualification Series) de la saison à Sunset beach (24 novembre au 6 décembre)

Source : FF surf

Jérémy FLORES | Surf | L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC