Un flambeau baptisé "Porte de la joie"

La « Porte de la joie » - ©Nanjing 2014
Partagez

Le flambeau des JOJ, baptisé « Porte de la joie », a été conçu par Vatti Corporation Ltd. L’entreprise est déjà à l’origine du flambeau des XXIXes Jeux Olympiques de 2008 à Pékin, et des XVIes Jeux asiatiques de 2010, à Canton.

La partie supérieure du flambeau a été conçue pour ressembler à la porte d’entrée d’une ville, l’ensemble étant recouvert d’un bleu clair qui remonte le long du flambeau avant de traverser la porte de la ville, symbolisant la quiétude de Nankin, ancienne cité riche de sa tradition humaniste. La bande ondulée sur le manche du flambeau rappelle les vagues du fleuve Yangtze, qui semble murmurer le folklore et les légendes de Nankin, baignée par les eaux du fleuve.

La porte de la ville, en haut du flambeau, évoque non seulement le passé séculaire de Nankin, mais traduit également la volonté de la ville de mettre en lumière ses profondes traditions et ses grandes réalisations.

La conception d’ensemble du flambeau des JOJ est emplie d’une beauté dynamique qui symbolise l’ouverture, soulignant le désir de Nankin et de sa population d’« ouvrir » à la fois la porte de la ville mais aussi le cœur de ses habitants à la communauté internationale.

En organisant les JOJ, Nankin se tient prête à accueillir dans sa vénérable cité la jeune génération du monde afin d’œuvrer ensemble à un meilleur avenir pour tous.

©Nanjing 2014

La fabrication du flambeau a posé un certain nombre de difficultés, notamment en ce qui concerne la composition et l’assemblage de la « porte ». Le plus difficile a été de parvenir à représenter la porte d’une ville et de réussir la fabrication en série des pièces et des composants ainsi que l’assemblage de l’ensemble des éléments. Lors de la conception et de la fabrication du flambeau des JOJO, Vatti a de nouveau apporté la preuve de sa capacité à atteindre l’excellence et la perfection et s’est efforcé d'éliminer le risque d’extinction en tentant d’anticiper les imprévus qui pourraient survenir tout au long du relais de la flamme.

©Nanjing 2014

Au terme de multiples essais et de longues recherches, la société a finalement réussi à mettre au point la « Porte de la joie » des JOJ. La combustion peut résister à des vents soufflant jusqu’à 11 mètres par seconde et à des précipitations maximales de 50 millimètres par heure. La combustion est également garantie jusqu’à 4 500 mètres d’altitude et peut résister à une amplitude thermique comprise entre -15˚C et 45˚C.

La « Porte de la joie » répond à toutes les exigences des JOJ pour ce qui est des normes de qualité et des exigences spécifiques, établissant ainsi une base solide pour le relais de la flamme.



Le relais virtuel

Et pour cet événement, le comité d'organisation avait innové en proposant à chacun de devenir un relayeur virtuel de la flamme Olympique, via une application ludique et amusante...


Découvrez l'application en cliquant sur l'image - ©Nanjing 2014

Source : Site de Nanjing 2014

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC