Déferlante bleue à Salinas...

Photo FFS
Partagez

Le jeune (15 ans) Léo-Paul Etienne est devenu champion du monde U16 ce dimanche 13 avril à Salinas (Equateur). Kim Véteau prend, elle, la deuxième place chez les filles en U18. Au classement général, la France décroche la médaille d'argent par Nations derrière Hawaï mais devant l'Australie (3e) et les Etats-Unis (4e). Le meilleur résultat de son histoire.

Il n'a que 15 ans mais son sang-froid, sa maturité et sa technique dans les vagues ont bluffé la planète surf. Les Mondiaux juniors ISA, véritable incubateur des futurs meilleurs surfeurs au monde ont révélé Léo-Paul Etienne. Guadeloupéen de St François, aussi discret dans la vie qu'explosif sur les vagues, Léo a traversé ses Mondiaux comme une balle, impressionnant notamment les juges par son attaque de dos sur le spot de la Fae.

Dans ces conditions dantesques, l'Antillais s'est cru presque comme à la maison, au Moule, une vague similaire, qu'il surfe régulièrement. Véritable machine, Léo a enchaîné les manœuvres, fracassant toutes ses vagues à grands coups de rollers bien hauts. Et même s'il a souvent chuté en fin de vague, ce qu'il avait fait avant fut, finalement, suffisant. Il devient le quatrième Français à remporter un titre mondial aux ISA World Juniors après le Tahitien Vetea David (1986), la Basque Pauline Ado (2006) et la Réunionnaise Cannelle Bulard (2011).

La France, et la Guadeloupe, auraient pu conquérir un second titre mondial, en cette fin de semaine sud-américaine. Kim Véteau avait été impressionnante en finale des repêchages avec une vague énorme et la meilleure manœuvre de toute la compétition féminine (9 pts sur 10). Mais en finale, elle est tombée sur un os hawaïen. Véteau s'est battue jusqu'au bout mais Tatiana Weston-Webb, déjà vainqueur l'an dernier au Nicaragua, a conservé sa couronne mondiale en survolant la finale. En trois participations aux Mondiaux juniors de l'ISA, la jeune femme (17 ans) atteint toutefois sa première finale et une médaille d'argent lui permet de croire en ses chances pour 2015.

Le titre d'Etienne et la deuxième place de Véteau ont bousculé la hiérarchie et fait basculer l'équipe de France dans une autre dimension avec la deuxième place des Nations à quelques points d'Hawaï, bousculant Américains et Australiens Vice-championne du monde, la France a déjà les yeux rivés vers le prochain Mondial, en 2015...

Source : FFS

Surf

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC