Canoé-kayak descente et freestyle

Tom Bar & Mickaël Cordier en mode descente
Partagez

Descente

Le principe du canoé-kayak descente est simple : aller le plus vite possible d’un point à un autre d'une rivière. Seul(s) (la descente peut se pratiquer en duo) sur la rivière - il s'agit d'une course contre-la-montre - il s’agit de bien choisir sa trajectoire en fonction des courants et des obstacles naturels que forment les rochers.

Le rameur doit être agressif, frapper l’eau avec la pagaie, lutter contre les rapides, couper les virages mais aussi savoir glisser entre les vagues et les contre-courants, calculer son rythme de pagayage pour attaquer l’eau au sommet des vagues, relancer son bateau et le faire plonger dans l’écume au moment voulu... Il faut donc réussir à prendre les trajectoires estimées comme les plus rapides, tout en exprimant au maximum ses capacités physiques en pagayant...

Les bateaux de descente sont dotés d'une coque très étroite et instable leur conférant une grande vitesse mais peu de maniabilité. Les étraves fines (pointe avant) permettent de fendre les vagues.

Freestyle

Le rodéo est la discipline d'eau vives « freestyle » du canoë-kayak.

Née aux USA au tournant des années 2000, le freestyle s'inscrit dans la grande lignée des nouveaux sports de glisse ludiques. Les pagayeurs utilisent la rapidité, la puissance et les différents reliefs que peut prendre le courant afin d'exécuter les figures les plus spectaculaires et les plus acrobatiques. Les « rodeomen » sont poussés à l'extrême dans l'acrobatie. Le « freestyle » ou « playboat » sont les termes officiels de compétition mais « rodéo » est une appellation très usuelle chez les pratiquants.

Les bateaux de rodéo sont très court, doté d'une coque à fond plat et de carres vives pour permettre une accroche radicale dans les vagues. Pourvus d'extrémités tranchantes et larges permettant d'utiliser la pression de l'eau pour réaliser des figures aériennes, ils sont la plus part du temps construits en polyéthylène (plastique résistant ) et parfois en fibres synthétiques comme le kevlar-carbonne et la fibre de verre.

Ces bateaux courts facilitent les figures mais les bateaux long sont beaucoup plus aérien et plus spectaculaire. Les bateaux à fonds plats donnent par ailleurs accès à d'impressionnants 360° en cas de grosse vague lisse. L'une des nouveautés apportées par la pratique est la longueur des pagaies. Pour les kayaks d'environ 2m60 et moins, il est préférable de prendre une pagaie d'environ 184 à 196cm qui offrent un contrôle accru sur son bateau. Les pâles n'ont pas besoin non plus d'être croisées à 90°.

Olympiens

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

Vidéos EspritBleu

Les Bleus by L'Equipe 21

RMC, la radio #espritbleu

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste