Light contact

Partagez

Sport de combat, le light contact se pratique sur un tatami, par des adversaires équipés de la même manière qu’en full contact, dont il dérive : pantalon et ceinture de grade, casque pour les amateurs, protections de pieds, gants, coquille, protèges dents et tibias.

La durée du combat est fonction du niveau des combattants et de la compétition. Les combats peuvent se faire sur le sol (surface de 6x6m avec une zone de sécurité, de préférence sur tatami) ou sur un ring de full contact.

Épreuve technique, le light contact propose aux combattants d’atteindre les cibles autorisées avec exclusion de la puissance de frappe. Contrairement au full contact, les coups sont en effet portés et enchainés mais contrôlés, non-appuyés, le knock-out est donc interdit. Les combattants sont soumis à la notation des juges qui apprécient le contrôle (précision, vitesse) et l’efficacité ainsi que la diversité des techniques respectives des fulleurs.

L'arbitre central ne juge pas les combattants mais contrôle seulement s'ils respectent les règles. Trois juges inscrivent sur des feuilles de jugement, le résultat complet des rencontres.

Super-fight

Le super fight est une pratique consistant à rencontrer un adversaire dans 3 disciplines : semi contact, light contact, full contact. La tenue est celle du full contact (pantalon, protection de pieds, casque, gants et protège tibias).

Le combat se déroule de la façon suivante : 2 x 1,30 mn en semi contact sur tapis / 5 mn de repos / 2 x 1,30 mn en full contact sur ring / 5 mn de repos / 2 x 1,30 mn en light contact sur tapis

Dans chaque cas, la victoire rapporte 2 points, le match nul 1 et la défaite aucun. Le vainqueur de la rencontre est le combattant totalisant le plus de points. En cas d'égalité, un combat supplémentaire organisé 5 minutes après la fin du light contact départage les adversaires. Ce nouveau combat est d’une durée de 2 minutes, et s’effectue dans l'une des 3 disciplines choisie par tirage au sort effectué par l'arbitre central. Il ne peut alors y avoir de match nul et les juges ont l’obligation de donner une décision.

En semi contact, chaque technique marquée est annoncée par l'arbitre central après décision de ses juges de coins et comptabilisée par la table centrale de la façon suivante :
1 technique de poing au visage ou au corps = 1 point
1 technique de jambe au corps = 2 points
1 technique de jambe au visage = 3 points
1 technique de jambe sautée au visage = 3 points
1 balayage enchaîné = 3 points

En full contact, la décision des juges se fait en faveur du combattant ayant montré le plus d'efficacité, de précision, de puissance en favorisant toujours les techniques de jambes.

Au light contact, les règles sont identiques à celles du full mais le KO est interdit. Le jugement est fait sur l’appréciation de la technique, de la vitesse, et de la complexité des techniques sont les bases du jugement.


Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

Vidéos EspritBleu

RMC, la radio #espritbleu

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste