Bon début pour les Bleues

Grâce Zaadi - ©FF handball/Sportissimo/Pillaud
Partagez

C'est avec un peu de crispation que les Femmes de défis ont débuté leur Mondial samedi 7 décembre 2013, à Belgrade (Serbie). Logiquement victorieuse de la novice République Démocratique du Congo, l'équipe de France, à l'exception de quelques déchets au tir, s'est montrée concentrée et appliquée pour s'imposer largement sur le score de 31-13.

Tous les ingrédients étaient rassemblés, samedi soir sous le dôme de la Hall Pionir de Belgrade, pour que les Françaises prennent définitivement conscience que le Mondial avait bien débuté. Les contingents de supporters éparpillés aux quatre coins de la salle, l'hymne de la République Démocratique du Congo qui raisonnait pour la première fois dans le contexte international, l'excitation communicative des Africaines, cette belle minute de silence en hommage à Nelson Mandela et enfin, le coup d'envoi du tournoi pour les Bleues.

Impatientes depuis quelques jours de débuter la compétition, elles ont d'abord pris leur temps en 1ère période. Celui de se décrisper... A l'exception d'Amandine Leynaud, autoritaire dès le premier tir congolais. En dehors des six mètres, ses coéquipières se sont installées en défense pour contrer intelligemment Christiane Mwasesa, l'arme fatale de leur adversaire du jour. Dans le sillage d'une Siraba Dembélé exemplaire, les Tricolores ont poussé les ballons en montée de balle, histoire de bien montrer à la RDC qui serait le patron. Sereinement, l'équipe de France a donc imposé son jeu.

La victoire dans la poche, la France s'est donc appliquée à poser de jolis mouvements offensifs, à pousser tous les ballons de récupération et à conserver une agressivité propre et nette en défense. La grande majorité des voyants étaient au vert.

Après ce succès attendu, la 2ème rencontre face à la République Dominicaine devait parachever le décollage des Bleues. Si à aucun moment elles n'ont imaginé voir la victoire leur échapper (27-10), les Françaises ont peiné avant de se révolter partiellement en seconde période.

Les joueuses de République Dominicaine n'auraient pu garder qu'un seul et unique bon souvenir de ce match face à l'équipe de France : celui d'avoir inscrit le premier but de la rencontre. Les Bleues, elles, préfèreront oublier leur entame de partie. D'abord poussives, puis laborieuses. Maladroites dans la maitrise du ballon, peu inspirées, les Françaises n'encaissent que trois buts lors des 15 premières minutes. Mais n'en inscrivent que 5 ! Il faut attendre que Gnonsiane Niombla harangue les troupes et plante rageusement une contre-attaque pour voir les Tricolores reprendre quelques couleurs. Mais pas suffisamment pour faire oublier une première mi-temps peu convaincante.

Dès la reprise, Alain Portes lance Grâce Zaadi et Koumba Cissé dans le bain. Et c'est bien la jeune garde tricolore qui va remettre peu à peu le train bleu sur de meilleurs rails. Déterminées en défense, plus entreprenantes en attaque, la France finit enfin par mettre la main sur un match qu'elle aurait dû maitriser plus tôt. La République Dominicaine subit sans pouvoir réagir et n'inscrit aucun but pendant près de dix minutes. Remobilisée par sa jeunesse, bien relayée par une Paule Baudouin endiablée et la France achève de plier la rencontre (24-7 ; 50ème). Il faudra retenir la réaction des Femmes de Défis et retenir les leçons d'une partition beaucoup trop abîmée par de vilaines notes. Pour ne pas partir sur les mêmes bases mardi, face aux Pays-bas...

Source : Site de la FF handball

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions

  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF