Aviron : Histoire

Photo : Philippe Millereau / KMSP
Partagez

Sport popularisé au XIXe siècle à travers les confrontations entre les universités d’Oxford et de Cambridge (dès 1828) d’un côté de l’Atlantique, et celles d’Harvard et de Yale (à partir de 1852) de l’autre côté, l’aviron est devenu sport olympique dès les premiers Jeux de l’ère moderne. Mais l’histoire raconte qu’à Athènes en 1896, les compétitions n’avaient pu se disputer en raison d’une mer trop agitée.

En France, les nombreuses Sociétés nautiques éparpillées sur le territoire à la fin du XIXème siècle jouissaient à l’époque d’une mauvaise réputation. Coubertin n’hésitait pas à évoquer «les habitudes volontiers débraillées » de ces pratiquants parfaitement rendues dans Une partie de Campagne, chef d’œuvre littéraire de Maupassant (1880) puis cinématographique de Renoir (1936).

C’est en réaction à cette image qu’un petit nombre de rameurs de la Société d’Encouragement décidèrent de s’inspirer de l’amateurisme anglais pour faire de leur structure un exemple susceptible de rehausser l’image de leur sport. En 1887, Edmond Caillat prit ainsi la présidence d’une petite société financière anonyme et, avec ses camarades, parmi lesquels Charles Fenwick, acheta un petit terrain situé sur l’île des Loups sur lequel ils établirent des locaux simples, mais fonctionnels (vestiaires, garage, salle de réunion…) qui fit de l’Encou le symbole du renouveau de cette discipline.

En 1908, la Fédération Française des Sociétés d’Aviron, créée le 30 mars 1890, participa avec l’Union vélocipédique de France et les Fédérations françaises de boxe, d’aviron et d’escrime à la création du Comité National des Sports (CNS)

L’évolution de ce sport a vu les épreuves féminines entrer au programme lors des Jeux de Montréal en 1976, puis l’introduction des épreuves « poids légers » à Atlanta en 1996.

A la place des compétitions de deux sans barreur, de quatre avec barreur, et de deux sans barreuse, ont été introduites celles de deux de couple poids léger, quatre de pointe sans barreur poids léger et deux de couple femmes poids légers: les dames ne doivent pas peser plus de 59kg, la moyenne des équipages ne dépassant pas les 57kg. Chez les messieurs, le poids maximum est de 72,5kg, avec une moyenne guère supérieure à 70kg.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC