Rome 1960 : Les Jeux

Partagez

Les Jeux

De ces Jeux superbes, restent pêle-mêle quelques images fortes : un 400m de feu où l'Américain Otis Davis et l'Allemand Carl Kaufmann sont les premiers à descendre sous les 45 secondes ; l'Allemand Armin Hary, le premier homme à courir le 100m en 10 secondes juste, qui l'emporte en 10 sec 2/10, grâce à une mise en action hors du commun ; le maillot noir du Néo-Zélandais Peter Snell en train de dépasser à la corde le Belge Roger Moens qui surveillait l'extérieur ; une gazelle noire du nom de Wilma Rudolph, fine, féline, divine qui aligne 100 m, 200 m et 4 x 100 m ;
La Yougoslavie, se qualifie pour la demi-finale de football par tirage au sort. Elle remporte finalement le tournoi après avoir échoué en finale à trois reprises. L’Italien Sante Gaiardoni devient le seul cycliste de l’histoire olympique à s’attribuer les épreuves contre la montre et les sprints. Souffrant de contusions et d’une fracture de la clavicule à la suite d’une chute dans le concours complet, Bill Roycroft quitta son lit d’hôpital pour participer à l’épreuve de saut et assurer ainsi la médaille d’or à l’Australie.
Dans la série des carrières au long cours, notons d’abord le Danois Paul Elvstrom qui décroche la médaille d’or en voile sur Finn pour la quatrième fois consécutive. L’escrimeur hongrois Aladár Gerevich s’attribue pour sa part sa sixième médaille d’or consécutive dans la compétition de sabre par équipe, de même que le Suédois Gert Fredricksson en canoë. Quant à Al Oerter (USA), après son titre à Melbourne, il gagne à nouveau le lancer du disque… il récidivera en 1964 et 1968.
Les Jeux de Rome feront par ailleurs éclore un futur géant de l’histoire du sport : un Noir Américain qui s'appelle encore Cassius Clay, boxeur mi-lourd sautillant et narquois. En finale face à un Polonais, Zbigniew Pietrzykowski, il observe pendant deux rounds, les bras ballants, avant finalement de faire subir l’enfer à son adversaire. A 18 ans, Cassius Clay, décroche la médaille d'or des mi-lourds aux points. De retour au pays, Cassius Clay devient professionnel et adopte la religion musulmane. Subissant dès lors l’influence d’Elijah Muhammad, leader des Frères Musulmans, le désormais Mohammed Ali s’investit pleinement dans la cause des Noirs américains. Se heurtant à l’administration américaine, il ira jusqu’à jeter sa médaille olympique en guise de protestation contre le traitement subi par la communauté afro-américaine. Dernier relayeur de la flamme olympique à Atlanta, Mohammed Ali s’y fera à nouveau remettre par le CIO sa médaille d’or justement conquise à Rome.
En décrochant l’argent en boxe dans la catégorie poids super-léger, le Ghanéen Ike Quartey devient le premier Noir africain à remporter une médaille olympique. Il sera suivi par Abebe Bikila… le premier champion olympique Noir africain.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC