Rome 1960 : Contexte

Partagez

Contexte

Alea jacta est

Eloge de la Rome antique, les Jeux de la XVIIème olympiade se déroulent dans des cadres majestueux, sans doute parmi les plus beaux jamais utilisées au cours de Jeux olympiques. Les compétitions de lutte sont tenues dans les ruines de la basilique de Maxence, qui avait déjà accueilli des concours de lutte deux mille ans auparavant. Les thermes de Caracalla servent à la gymnastique et l’arc de Constantin est prévu pour l’arrivée du marathon.
De l’Antiquité à la modernité, c’est ainsi à l’occasion de ces Jeux de Rome que l’U.R.S.S. décide de relier son réseau de télévision à celui de l’Eurovision. Ces jeux seront les premiers retransmis en direct à l’échelle continentale (18 pays européens) et en différé d’à peine quelques heures avec les Etats-Unis, le Canada, le Japon.
La Chine a quitté le Mouvement olympique en 1958 et laisse donc Taiwan seule sur le terrain olympique. Las, celle-ci se voit obligée de modifier son appellation de « République de Chine » en « Formose ». Après la menace d’un boycott qui n’aurait pas été très productif, la Chine nationaliste envoie finalement une équipe à Rome. Mais lors de la cérémonie d’ouverture, alors que les athlètes défilaient sous la pancarte « Formose », le chef de délégation sortit un grand placard sur lequel était écrit « UNDER PROTEST ». Pour la première fois dans l’histoire des Jeux, une délégation profitait du défilé pour faire ouvertement de la politique.
Notons également que, dans la foulée des Jeux olympiques, Rome accueille les premiers véritables Jeux paralympiques.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC