Berlin 1936 : Les Jeux

Partagez

Les Jeux

Le basket-ball, le canoë et le handball font leur apparition dans le programme des Jeux olympiques tandis que le polo y figure pour la dernière fois. Au pays de la Volkswagen, le sport automobile est pour la première et dernière fois inscrit aux Jeux olympiques, comme sport de démonstration. Sur les 125 voitures inscrites, une seule voiture britannique, la Singer Le Mans 1500 de l'Américaine Betty Haig, fille du maréchal Alexander Haig qui remporte l'épreuve et devient la seule femme à battre des hommes lors d’une épreuve olympique.

Marjorie Gestring

Avec onze médailles, le Japon domine les compétitions de natation. Au plongeon, l'Américaine Marjorie Gestring, âgée de 13 ans et 267 jours, devient la plus jeune championne olympique de l'histoire. Toujours dominatrice par la suite, Marjorie aurait pu accumuler les médailles olympiques si les Jeux de Tokyo 1940 et Londres 1944 n'avaient été annulés du fait de la Seconde Guerre mondiale. Son record d'âge est toutefois toujours d'actualité et devrait même le rester pour l'éternité, la limite d'âge des participants étant désormais fixée à 14 ans.

Noël Vandernotte rame en famille

Durant cette édition des Jeux, les records de jeunesse tombent avec le barreur français Noël Vandernote qui devient le plus jeune décoré olympique de l’histoire (12 ans et demi) mais aussi avec la Danoise Inge Sorensen qui décroche sa médaille de bronze dans le 200m brasse à l’âge de 12 ans, ce qui fait d’elle la plus jeune médaillée de l’histoire dans une épreuve individuelle. Le rameur britannique Jack Beresford remporte pour sa part sa cinquième médaille d’or olympique dans le double scull (avec Leslie Southwood).

Stella Walasiewicz

En athlétisme, les repères kilométriques et des ravitaillements positionnés tous les 3 kilomètres apportent des innovations bienvenues aux coureurs du marathon.
Les États-Unis dominent, remportant près de la moitié de titres. Pour sa troisième participation, l'Américain Glenn Morris s’octroie l’or du décathlon. Helen Stephens décroche deux médailles d'or, le relais 4x100m et surtout le 100m, devant la favorite, la Polonaise Stella Walasiewicz (médaillée d'argent à Berlin en 1936 et détentrice des records du monde du 60m, du 100m et du 200m). Les Polonais accusent alors Stephens d'être un homme déguisé. La féminité est prouvée mais l’histoire ne s’arrête pas là : 49 ans plus tard, en décembre 1980, Stella Walasiewicz, alors émigrée aux Etats-Unis sous le nom de Stelle Walsh, se fait assassiner par un cambrioleur. L’autopsie révèle qu’il s’agit en fait d’un homme !

Alfred Schwarzmann

Si les Allemands remportent cinq titres sur le stade, aux lancers, en gymnastique, les Allemands Alfred Schwarzmann et Konrad Frey remportent six titres olympiques au total. En équitation également les Allemands font le plein puisque toutes les épreuves sont emportées par des officiers d’outre-Rhin.

En sports collectifs, les États-Unis sont sacrés en basket-ball, l'Italie en football, l'Allemagne en handball et l'Inde au hockey sur gazon. Le joueur de water-polo Olivier Halassy, gagne le titre olympique avec la Hongrie et empoche sa troisième médaille olympique, malgré une amputation d’une jambe (sous le genou) consécutive à un accident de tramway.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC